fast fashion, c'est démodé.png

ILS/ELLES VIVENT LA SLOW FASHION
et nous en parlent

Témoignages.png

Témoignage

Laura Delcon

Fondatrice de RETRO RESET

Jukebox.JPG

Je me présente, je m’appelle Laura et j’ai lancé la marque Retro Reset qui est un mix de vêtements de seconde main vintage et de vêtements upcyclés.


Pour la petite histoire, mes 2 grands-mères étaient couturières et plus jeune (honte à moi) je ne me suis jamais intéressée à ce talent... Jusqu’à ce fameux jour où j’ai reçu la machine à coudre de l’une et les rideaux de l’autre ... C’est là que tout a commencé !


Au début, je vendais à perte car la clientèle ne me connaissait pas et n’était pas prête à mettre le prix juste pour des produits qui me prenaient énormément de temps à produire.


Aujourd’hui, grâce aux réseaux sociaux et le fait d’être plus connue, mon travail arrive seulement à valoir le prix qu’il mérite réellement, c’est encore loin d’être le cas pour tous mes produits, mais ma clientèle est plus encline à comprendre l’investissement en temps que cela nécessite et donc à mettre le prix que ce travail mérite.


Mon conseil pour une transition vers le slow shopping : se poser les questions suivantes :


  • Pourquoi je voudrais changer mon mode de consommation avant tout ? (Finance / écologie / style/matière / etc…)

  • Quel type de pièce je cherche à consommer en slow fashion dans un premier temps ?

  • A) Une pièce forte (souvent + cher et + original) ou B) de bon basic (souvent plus accessible, mais moins de choix qu’en fast fashion)

  • Dans le cas des pièces fortes, je conseille aux gens de se diriger vers des marques d’upcycling ou de seconde main, les pièces étant uniques et souvent plus fortes de caractère !

  • Dans le cas des bons basics, il est préférable de se diriger vers la location ou vers des marques de mode durable qui seront en mesure de proposer plus de choix à des prix moins conséquent par-rapport à l’upcycling.

  • Une fois que ce point-là a été exploré, je conseille toujours de se rendre sur des marchés de créateurs ou dans des événements de type vide dressing/marché vintage etc .. pour aller à la rencontre de ces marques / créateurs et voir, toucher, entendre parler du produit pour faire sens avec ce que l’on porte.


Lors de ces moments de rencontres, j’entends souvent les gens me dire qu’ils n’essayent pas certaines pièces parce qu’ils sont souvent frustrés par-rapport à la forme/taille indiquée sur les étiquettes mais j’insiste toujours pour qu’ils les essayent. En effet, l’avantage dans mon projet c’est que les pièces de seconde main vintage sont bien mieux coupées et ne correspondent pas à un seul type de morphologie standard industrialisée. Et les créations upcycling que je confectionne ont pour but d’être coupées de manière à aller à un large panel de morphologies. Et tout ça en restant « original » car chaque pièce est unique ♡ Envie de découvrir mon univers ? Retrouvz moi à partir de début avril dans la nouvelle boutique-atelier Retro Reset située au Grand Hospice !





 Vous aussi partagez votre témoignage, vos conseils, astuces et looks slow fashion avec le #DefiSlowShopping.

  • Facebook
  • Instagram

Le Défi Slow Shopping est initié par l'asbl R-Use Fabrik et porté par les membres textiles du réseau circlemade

r-usefabrik circlemade.png

R-Use Fabrik donne une nouvelle vie à vos vieux vêtements via la couture et l'upcycling.

Le réseau circlemade vise à être le réseau de référence en économie circulaire à Bruxelles

Circlemade_brussels-rvb- SANS FOND (002)